Problèmes de vue ? Pas de problèmes pour votre mutuelle !

Mercredi 29 Août 2012

Problèmes de vue ? Pas de problèmes pour votre mutuelle !
Sur le plan financier, la chirurgie oculaire peut coûter très chère pour ceux qui souhaitent se faire opérer. Car ni le RSI (pour les non-salariés) ni la sécurité sociale (salariés) ne permettent d’accéder à un remboursement pour ce type d’opération qui est considéré comme étant à caractère esthétique (sauf dans le cas où un accident aurait amené cette intervention). En d’autres termes, la chirurgie réfractive, puisque que c’est de ça dont il s’agit dans le cadre d’une opération des yeux au laser, n’offre pas la possibilité d’être remboursé par l’assurance maladie. D’où l’importance de souscrire à une mutuelle hospitalisation avant de procéder à ce genre d’intervention chirurgicale.

Qui peut faire appel à la chirurgie ?

Toutes les personnes qui ont un problème de vu qui n’est pas stabilisé ne peuvent pas prétendre à une opération chirurgicale. Si la myopie du patient évolue, il ne sera pas en mesure de se faire opérer. Dans le cas d’une contre-indication telle que le glaucome ou l’herpès oculaire, le praticien jugera impossible l’opération. Pour vérifier cela, le praticien fixe deux rendez-vous avant toutes les interventions de ce type. Le premier contact permet d’évaluer les motifs qui poussent le patient à se faire opérer. Le deuxième pour vérifier que votre décision est validée et vous prévenir du déroulement de l’opération, de ses conséquences et de ses éventuels risques.

Combien coûte ce genre d’intervention chirurgicale ? Quels remboursements ?

Le praticien fera toujours un devis au patient qui s’apprête à se faire opérer de sa myopie ou de sa presbytie. Reste encore à évaluer les frais d’hôpitaux (s’il est privé par exemple) ou de cliniques. Pour une idée d’ordre de valeur, une opération réfractive coûte entre 2000 et 3500€. A noter que ce type d’opération est entièrement sécurisé.
La plupart du temps, les consultations post-opératoires sont remboursées dans la mesure où le patient dépose ses feuilles de soins à son assurance maladie. Sa mutuelle optique rembourse le complément. Bien entendu, le forfait de mutuelle doit voir apparaitre dans le contrat les prérogatives de l’adhérent pour qu’une intervention chirurgicale de ce type soit remboursée.
 
Contributeur