Une entreprise comme les autres… et pourtant !?

Dimanche 23 Décembre 2012

Une enseigne qui n'est pas logée à la même enseigne.


(retour d'expérience sans chercher la polémique)

Une entreprise comme les autres… et pourtant !?
Après avoir créé une entreprise au sein d’une ville ou d’un village, la première démarche à effectuer est d’aller la présenter à la Municipalité avec cartes de visite et plaquettes. C’est ce que j’ai fait avec entrain avec l’idée d’apporter mon savoir-faire non seulement au niveau professionnel et, pourquoi pas, en bénévolat. Comment comprendre qu’après des entretiens qui ont semblé aussi sympathiques et constructifs il n’en soit rien ressorti ? La preuve en est que depuis la création de mon entreprise en décembre 2009, le bulletin municipal comporte toutes les entreprises sauf la mienne !?

Je suis intervenue plusieurs fois auprès de personnes compétentes qui ont eu l’air médusé devant ce fait et qui m’ont promis de rectifier l’erreur. Néanmoins, les choses ont dû s’emmêler quelque part car… rien ! Donc, il faut bien aller chercher d’autres explications, se poser les bonnes questions peut-être…
Peut-être ai-je loupé le coche en me présentant et pour des raisons que j’ignore !? Pas facile de partager des affinités dans ces conditions et pourtant ! Vivre en bon voisinage, en bonne intelligence et en gardant l’esprit ouvert pour le bien de tous, voilà qui me semble l’évidence même.
Peut-être est-ce le fait de travailler au sein de mon foyer sous statut d’auto entrepreneure qui déplaît !? Il est vrai que pour certains ce statut ne donne pas droit à une entreprise d’être reconnue à part entière. D’autres pensent aussi que nous faisons de l’ombre aux autres entreprises plus importantes ou inscrites sous des statuts différents.

Peut-être que le fait d’être étrangère au pays y est aussi pour quelque chose !? Je suis née en Bretagne et j’ai voyagé un peu partout en raison d’un mari militaire. Il est vrai que cette profession nous « parachute » un peu partout et la meilleure attitude à adopter lorsque l’on s’installe est de se fondre dans la population en respectant us et coutumes, à condition néanmoins d’être respectés en retour. Pour les « gens du voyage » que nous sommes, c’est une richesse de rencontrer des gens « différents » mais sans doute la réciprocité n’est pas ressentie parce que l’on nous voit en pièce rapportée plutôt qu’en valeur ajoutée.

Peut-être encore est-ce parce que ma profession me permet de travailler sur toute la France et que je ne respecte pas assez la proximité !? Pourtant et heureusement, les personnes habitant dans la région savent parfaitement où me trouver quand besoin s’en fait sentir. Je pourrais peut-être me contenter de cela mais, en tant que gérante de cette entreprise et comme tous les autres chefs d’entreprise, cela fait aussi partie de nos attributions de défendre l’image d’une entreprise fiable et honnête et pour seulement ces raisons de même que pour le principe doit être reconnue en toute impartialité.

Ne serait-ce pas plus constructif de dire qu’il y a de la place pour tout le monde et qu’en regroupant tous les talents nous pouvons bâtir tous ensemble ? J’aime à le croire en tout cas toute la sainte journée, alors, alors !? Peut-être, peut-être….

Peut-être que quelqu’un pourra m’aider à trouver des explications à ce qui me semble inexplicable.

Catherine Gorrichon
Grapho-Styl’
http://www.graphostyl.wordpress.com
http://www.talents-graphacros.fr/article-une-entreprise-comme-les-autres-et-pourtant-113727324.html

Catherine Gorrichon - Grapho-Styl'